Alerte procrastination - Photo by Pedro da Silva on Unsplash
Organisation

Alerte procrastination #1

Procrastination : Art de passer sa journée à faire plein de choses, à brasser de l’air, à plein d’idées super utiles et intéressantes… mais inutiles pour le projet actuel et l’objectif fixé. Pour venir à bout de ce fléau, j’ai commencé il y a quelques mois à faire des notes sur Trello (ce que j’ai appelé mes “Alerte procrastination“) pour repérer les moments où je coince et comprendre pourquoi. Exemple pratique :

Je me lève à 6h, je fais 20 minutes d’exercice, je prends un petit déjeuner sain, je suis devant mon ordi à 8h (jusque là, j’ai tout bon).

Il est 19h30, je vais dîner… Et je n’ai rien fait de ma journée XD (Mais que s’est-il passé ??).

Vous connaissez ?

Pour s’en sortir

D’abord, il faut connaître le mécanisme.

Tourner autour du pot est un message de votre cerveau : “Ton pot, il est peut-être bien gentil, mais je n’aime pas ce qu’il y a dedans ! Je veux pas y aller.
Il faut alors entamer les négociations, expliquer à son cerveau chéri pourquoi ce qu’il y a dans le pot est important, et qu’il a tout à gagner à plonger la main, le bras, le corps tout entier dedans.
Okay, cerveau joli, tu sais que tu me dis toujours que tu voudrais être auteur ? Que ce serait trop cooool d’avoir écrit un livre ? Et entre nous, tu aimerais que ce soit ton métier, ton gagne pain ? Mais qu’est-ce qu’on a fait jusqu’ici pour y arriver ?“, etc.

Ça, c’est la théorie…

À l’heure exacte où j’écris ces mots [NDLE : c’était le 9 juin, je commençais la préparation de mon histoire], je le fais depuis Trello, alors que je me suis promis de me pencher sur la préparation de mon nouveau projet Le Passant.

Je suis ravie d’avoir trouvé cette idée. Deux personnages, un face à face, j’ai plein de pistes et de possibilités qui s’ouvrent à moi. J’ai lu des blogs et vu des vidéos (Léa et sa méthode) pour m’inspirer et trouver ma façon de m’y prendre et de me lancer… Ahah…

Je la sens monter, la chaleur du tract, du je vais à reculons parce que ça deviendrait sérieux… Mon cerveau commence à paniquer. Faudrait pas imaginer qu’il va finir en pavé de 500 pages, avec une couverture, une 4e de couv, un isbn et un code barre non plus ? Hein ? Si ? Euuuh, nan mais j’déconnais quand j’disais “Eh Ingrid, et si on devenait écrivain ? (écrivain, pas auteure ni autrice, parce que mon modèle en fait, c’est Robin Masters… Je sais, il n’existe pas, mais je rêve de la villa à Hawaii et de la piscine d’eau de mer. Je vous laisse la Ferrari.)” Bref… Voilà voilààà…
Oups. Biiiiippp [le cerveau à buguer à ce moment là].

Bon… au moins, j’ai gagné un article de blog dans l’aventure.

Mais mon projet Le Passant n’a toujours pas avancé. Juste l’idée qu’un des deux pourrait vaguement tomber amoureux de l’autre. Ou pas. Ou manipuler le premier (ah oui, en fait, mon écrivain sera une autrice. Parce qu’il faut de la parité, et que ça me sort du cliché, écrivain ronchon avec veste en tweet, villa en Normandie – [oui, j’avais imaginé ça au départ, mon dieu, moi et les clichés des années 80] – et que du coup, ce sera une miss un peu sportive, tant mieux pour elle, parce que je vais la faire courir dans l’histoire [autre cliché des années 2020, mais bon, j’ai retravaillé ça, elle est juste normale. Cliché aussi ? Bon…]). Bref bref bref…

Hacker son cerveau

Le cerveau qui carbure à cent à l’heure, et puis ça dérape : le choix de l’outil. Mon moyen de procrastination préféré. Infernal, parce qu’incontournable. Ça donne à peu près ça :

Je fais quoi, je continue ici, ou je sors mon carnet Paperblank ? – je sais avec quel stylo (5 minutes de gagné).
Mon téléphone est rechargé, pour me mettre … Ah mais j’avais déjà installé Focus todo pour faire des pomodoro sur mon pc, une excuse en moins. Spotify de même… Bon ben, plus qu’à m’y mettre

Ce jour-là, j’ai avancé. J’avais les outils en place pour me mettre dans ma bulle. J’ai mis le timer sur 25 minutes, la musique à glouglou-zen (la playlist Workday Loundge sur Spotify) pour écrire et en avant. J’ai commencé le brainstorming de mon histoire et ça a commencé comme ça.

Une bordure décorative - alerte procrastination 1

Et vous, c’est quoi votre méthode de procrastination préférée ?

Alert info 1

Un truc énorme pour moi, ce vendredi !

Demain, un truc énorme pour moi va sortir. Je n’aurais jamais pensé me retrouver dans ce genre de projet. Mais quand la mécanique de l’action s’enclenche, il faut être prêt à tout !!

Je partagerai ça sur Instagram bien sûr, et je vous expliquerai tout dans un article samedi.

Alerte info 2

Les rencontres Bullet 2020

Ça vous dit, un séminaire virtuel d’une semaine pour mettre en place votre organisation avec le bullet journal, tout en cultivant votre créativité ?

Audrey du blog Creabujo propose une rencontre d’une douzaine de lives vidéos animés par des créatrices, des blogueuse, des entrepreneuses dans le domaine. Que des filles super inspirantes.

Le lien pour s’inscrire est sur son blog. Le programme vaut le détour, que vous soyez plutôt organisation ou plutôt créative. Ou les deux ^^. Ce sera du 15 au 23 septembre, 2 vidéos par jour (avec des replays, heureusement parce que je suis toujours en formation).

J’ai hâte de peaufiner ma méthode et de gérer au mieux cette sacrée procrastination !

Photo mise en avant : by Pedro da Silva on Unsplash

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Commentaires

8 septembre 2020 à 21 h 34 min

Je connais bien, ça m’arrive TOUT LE TEMPS… Et puis un jours j’ai un sursaut et hop ça carbure tout seul. Le meilleur moyen de se sortir de cet état, c’est de discuter (enfin dans mon cas). C’est fou comme évoquer à voix haute des choses qu’on réfléchit d’habitude donne un autre sens, une orientation particulière, de nouvelles idées. Et pour peu qu’on ait un interlocuteur un peu imaginatif, c’est le Jackpot !



    8 septembre 2020 à 21 h 47 min

    Ah oui, c’est une super technique aussi. Actuellement, je n’ai pas grand monde pour parler de mon projet en direct, alors je monologue avec mon cerveau…
    Ça doit faire partie quelque part du processus créatif.



Pour me laisser un commentaire, c'est ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :