Gris Femme Étincelles Élégant Nouvel An Photo Carte
Journal de bord

Bilan 2020 et projets d’écriture et de blogging 2021

Après un mois de décembre off côté blog, ce premier week-end de janvier est le moment pour un bilan de 2020 et, dans la foulée, poser les briques pour 2021. Je vais poursuivre sur ma lancée et me focaliser sur l’écriture.

Cette bizarre année 2020

Si je suis si satisfaite d’avoir autant avancé et réalisé des projets, c’est sans doute “grâce” à tout ce temps libre qui nous est tombé dessus, mais aussi parce qu’auparavant j’avais identifié des projets plus concrets que juste “Bloguer” sur ma todo list annuelle.

2020 sera peut-être l’année de la concrétisation des envies enfin comprises, surtout maintenant que j’ai un plan d’attaque, une méthode pour y arriver.

Mon article de début d’année de l’an passé. J’avais vu juste ^^

Écriture

Comment dire… Ce fut carton plein. Je suis super contente de moi. Déjà, parce que j’ai écrit. Beaucoup, tout le temps. Et surtout parce que j’ai franchi une étape sur laquelle je butais depuis des années et des années : terminer un premier jet.

J’ai participé et réussi aux trois nanos de l’année, le premier avec le Kouna et ensuite avec mon roman-école le Passant. Dans la foulée, j’ai comptabilisé les mois de mai et juin également. Ma routine d’écriture s’est vraiment mise en place en mars et le confinement m’a permis de miser dessus à long terme. Maintenant, me lever, faire quelques exercices, me préparer et me mettre à ma table est devenu naturel, plutôt que de rester à traîner le matin (oui oui, traîner, pas “profiter du matin”).

En mai, je sentais bien que j’arrivais au bout de ce que je pouvais faire pour les aventures du Kouna. Le projet a pris la forme d’une histoire en trois tomes. Sauf que, n’ayant réussi à terminer un seul roman oneshot, je sentais dépasser par l’élaboration d’une telle infrastructure narrative. C’est facile d’imaginer plein de péripéties… Beaucoup moins d’en faire un texte cohérent, encore moins trois tomes agréables à lire.

Je suis donc passée à un autre projet, tout neuf. Un roman-école. Et je me suis formée. J’ai suivi la méthode proposée, l’ai ensuite complétée et adaptée à ma façon… Et trois mois plus tard, BIM : je terminais le premier jet. Fait inédit chez moi. Je suis encore sous le choc. La recette était :

  • Avoir un plan et s’y tenir
  • S’y mettre tous les jours

Maintenant, j’en suis à l’étape de la réécriture. Après un mois de pause, (et “grâce” à un nouveau confinement pile au moment du Nano en novembre) j’ai repris la structure et les principales choses qui me dérangeaient dans le premier texte. J’ai donc une histoire qui me convient assez bien, en vingt-deux chapitres.

Par contre, après ça, je me suis retrouvée bloquée. Rédiger, je connaissais. Corriger, améliorer, c’est différent. Je me suis retrouvée avec plein de questions, d’éléments à réajuster. Par où commencer, dans quel ordre faire les choses. La structure, c’était le plus facile.

Donc, je me suis formée à nouveau. J’ai suivi un autre cours et maintenant, je vois un peu mieux ce que je dois faire.

Les trucs qui auraient pu mais qui ont pas venus

  • Les plateforme d’écriture : ben non, finalement… D’une part parce que le côté interaction, qui est très intéressant, fait perdre du temps. Bah oui, si je lis, j’écris pas. Et puis je m’éparpille. D’autre part, parce que un peu comme lors des derniers ateliers d’écriture auxquels j’avais participé, je n’étais guère inspirée par les consignes des défis ou par une trouver une idée qui colle au format feuilleton.
  • Écrire des nouvelles : ç’aurait été le bon format pour les plateformes. Sauf que je n’en ai jamais vraiment écrit et que je n’aime vraiment pas l’idée de publier un premier jet tout crasseux. Et du coup, je me suis tournée vers le Passant, qui passait par là, comme dirait l’autre.
  • L’enseignement à distance de la communauté Wallonie-Bruxelles (française, c’était plus court quand même) : comment dire… Je n’ai tout simplement pas trouver comment leur envoyer le moindre devoir avec leur plateforme. Et pourtant, je suis une geekette. Définitivement, je ne suis plus assez belge. Et puis, j’avais déjà suivi le cours d’écriture créative qui était bien complet (par correspondance à l’époque, ça marchait très bien). Des formations en ligne d’auteurs me seront sans doute plus utiles que ce format trop scolaire.

On ne peut jamais tout faire dans la vie. J’ai atteint l’essentiel de mon but : écrire, et boucler une histoire. Tenter des choses ne veut pas dire de devoir TOUT faire, encore moins de tout réussir.

Côté blogging

J’ai eu un peu de mal au démarrage, mais j’ai réussi à ne pas lâcher ma motivation à publier des articles. Les premiers (celui du 29 février XD) sont un peu bizarre, mais ensuite, j’ai remonté la pente. Surtout, j’ai commencé à vraiment mettre en place un calendrier éditorial, avec Trello. Mes thèmes sont très centrés sur mes avancées d’écriture. Du coup, un projet en a nourri un autre.

J’ai aussi réussi à dépasser mes appréhensions et à publier des articles que j’aurais écrit et effacé dix fois auparavant. Ce sont ceux-là qui ont eu le plus de retours. J’en conclus que le blogging personnel n’est pas mort et que je peux me risquer à écrire sans me censurer, même des choses plus personnelles.

J’ai depuis développé mon tableau Trello et j’en ai ouvert d’autres pour suivre les avancées d’autres projets. J’ai dédié un tableau pour 2021. Je ferai sans doute un prochain article pour parler des fonctions que j’utilise maintenant le plus (les checklists et les pièces jointes, entre autres).

Pour contrer ma tendance à l’éparpillement, je me suis obligée à rester sur cet outil d’organisation. J’ai tâté un peu Evernote pour les notes, un peu Notion pour les notes, les todo, les tableaux (très ou trop tentant, lui, par contre ! 😅). Ces dernières semaines, j’ai ramené pas mal de notes sur OneNote. Autant de sujets pour de futurs articles orientés outils d’organisation et d’écriture.

Les leçons de 2020

Méthodes et routines

Comme je l’ai dit plus haut, trouver une routine qui me convienne, c’est à dire que j’aie envie de faire tous les jours, m’a vraiment aidé à avancer en 2020.

Réveil matinal, marche, bulle créative

Petit à petit, résolue à aller dans le bon sens, j’ai pris de meilleures habitudes :

  • Me lever plus tôt (voir mon défi RMVM en août, pendant ma formation)
  • Faire de l’exercice au lever
  • Écrire une à deux heures, tous les jours
  • Aller marcher au moins deux ou trois fois la semaine
  • Méditer plus régulièrement
  • Ma bulle créative avec mon café au lait et la bouteille d’eau, la playlist concentration et Focus Todo pour le pomodoro. Le carnet et c’est parti.
  • Noter les idées à la volée

Pour autant, tout n’a pas aussi bien marché que ça :

  • Le changement d’heure et les jours courts m’ont eu. Là, je peine à dépasser les 6h30
  • Écrire tous les jours : maintenant c’est plutôt écrire le week-end. Mais au moins, je continue à y penser très régulièrement et à travailler sur mon roman.
  • Marcher : là, il fait froid et il pleut… C’est pas du tout la même… Mais promis, je m’y remets dès que je me serai acclimatée au froid.
  • Et puis, y a le chocolat… Beaucoup de chocolat depuis le nano en novembre 😆

Formations et mise en application.

A côté de ma formation professionnelle depuis août, j’aurai suivi plusieurs autres formations en ligne.

Je suis un peu mitigée pour la première que j’ai choisie pour l’écriture, mais elle m’a aidé à trouver la voie vers un premier jet bouclé. Donc, c’était utile (et je saurai les erreurs à éviter à l’avenir).

La seconde, sur l‘école d’écriture en ligne de Cécile Duquenne, va m’aider à venir au bout de la réécriture sans trop y laisser de cheveux blancs.

Il y a également eu les ateliers d’écriture d’Élodie Lauret sur son Patreon. Je prendrai sans doute cette année la formule avec les ateliers en live, plutôt que seulement le contenu en pdf.

Par contre, j’en ai fait un peu trop depuis septembre. J’ai voulu me relancer dans la 3D, en plus de la DAO en formation et au travail, et ça a fait beaucoup. Depuis, je m’éparpille et je perds du temps sans avancer sur rien de concret. J’aimerais beaucoup, mais je n’aurai pas le temps pour l’écriture et la 3D d’archi. Ce sera donc pour le moment un loisir, le truc pour les dimanches pluvieux. Mais je suis des newsletters, je me tiens informée sur le sujet, qui me passionne toujours autant qu’il y a dix ou vingt ans. Encore une leçon : avoir trop de projets nuit à tous les projets. Idem pour la rédaction web, une autre reconversion professionnelle possible… Mais ce sera aussi pour plus tard.

Donc ma priorité est et restera l’écriture comme travail perso, et la DAO je la pratiquerai au travail. Tout ça ne m’empêche pas de mettre dans un coin de ma tête que je pourrais professionnaliser plus tard l’écriture avec la rédaction web. En attendant, je m’amuse ici.

Réseaux sociaux

Enfin, je ne pourrais pas faire un bilan de 2020 sans parler des réseaux sociaux. Pinterest, Youtube, Instagram, des mines d’informations et d’inspiration dont il serait dommage de se priver.

J’ai rencontré des personnes passionnantes, inspirantes. Des créatrices (et quelques créateurs lol) et des filles extras, qui croient en elles et m’ont transmis leur enthousiasme.

Certes, certains se laissent emporter dans des délires. Mais il faut choisir ses contact et surtout se désabonner quand le compte est douteux. Je vais sans doute supprimer mes comptes Twitter, les quelques discussions qui y seraient intéressantes sont vraiment trop polluées par les trolls. J’ai repris un peu Facebook, pour partager les groupes.

Mais c’est vraiment Instagram que j’aurai découvert cette année. Une photo un texte. Mais aussi, les lives, les échanges. En beaucoup plus serein et bienveillant (ce n’est évidemment pas toujours le cas, mais je trouve qu’on peu mieux évacuer la négativité que sur Twitter).

La palme de l’inspiration pour moi revient à Élodie Lauret, dont l’authenticité, le podcast m’auront vraiment fait prendre conscience de ce qu’est l’écriture pour moi. Ainsi que Christelle Lebailly qui a fini de me décomplexer et m’a pas mal appris également. Il y en a eu beaucoup d’autres… Donc aller sur mon Instagram voir les profils que je suis.

Objectif 2021 : concrétiser mes projets d’écriture

J’ai choisi trois mots pour 2021 :

Créativité – abondance – bienveillance

L’objectif principal sera de terminer le Passant, de le publier en auto-édition. Ce sera déjà une aventure en soi. Ensuite, j’ai l’histoire que j’appelais l’Or du Karakoum qui vient me titiller avec de nouvelles voies à explorer, et une histoire potentielle à développer (maintenant que je sais comment faire ^^).

Je poursuivrai aussi les objectifs de l’an passé. Être créative, bloguer, prendre davantage soin de ma santé et de mon bien-être, etc. Mais ceux-là se feront de concert à l’écriture :

  • Me former, par exemple avec l’école d’écriture de Cécile Duquenne et ses formations en ligne (les personnages et la narration me seront utiles, je pense), des livres (L’anatomie du scénario de J. Truby), ou encore les ateliers sur le Patreon d’Elodie Lauret.
  • Terminer la réécriture du Passant, et commencer à rassembler les éléments pour une histoire plus ambitieuse, dont j’ai quelques bribes depuis plusieurs années mais sans avoir jamais trop su quoi en faire. Ça parlera d’or, d’archéologie et de trésors culturels.
  • Bloguer comme cette année. Documenter mes avancées. C’est un journal précieux pour moi aussi, parce que je ne prends pas ces notes là dans mon journal d’écriture (un peu idiot peut-être mais je suis plutôt sur des réflexions pratiques dans mes notes). et poursuivre l’exploration du sujet écriture, blogging, wp, geeker un peu.

Et, comme en 2020, mais en mieux, avancer régulièrement sur mes objectifs, les suivre sur Trello, et cocher les cases. Par trimestre, par mois, par semaine.

Une bordure décorative - bilan 2020 et objectifs 2021

Voilà pour mon bilan 2020 (il y avait de quoi dire cette année) et mes projets pour 2021.

Je vous souhaite à tous mes meilleurs vœux pour une très bonne année. Quoiqu’elle nous apporte, 2020 nous aura appris que les années sont ce que nous y mettons. Et que c’est chaque jour qu’il faut avancer sur ses projets. C’est la force des petits pas, à commencer par le plus puissant, le premier.

J’en suis au second… Et ce ne sera pas le dernier, ça je vous le promets.

Photo by Dina Spencer on Unsplash

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Commentaires

3 janvier 2021 à 10 h 40 min

Ton bilan est vraiment génial et pose les bases de réussites futures ! Je te souhaites tout plein de succès pour 2021 !



5 janvier 2021 à 9 h 24 min

C’est un beau bilan ! Je vois que l’année aura été productive pour beaucoup de monde ! En tout cas je suis ravie d’avoir pu découvrir ton blog cette année ! Au plaisir de te suivre en 2021 !



    5 janvier 2021 à 18 h 17 min

    Merci ^^ C’est vrai que je n’ai parlé dans ce bilan que de mon blog, en bonne égoïste 😆 Mais j’ai également découvert plein de blogs intéressants et inspirants, comme le tien.
    Je vous suis dans l’onglet Lecteur de wordpress.com et dans Feedly. C’est plus facile que de recevoir des mails de notifications, je trouve.



Pour me laisser un commentaire, c'est ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :