un carnet de note près d'une tasse de café
Journal de bord

Journal de bord, février 2022. Écrire en ligne

Semaines chaotiques… ça faisait longtemps 😕. La routine bien huilée du début d’année a pris un coup dans l’aile. Truby est resté sur l’étagère (enfin, la liseuse avec l’ebook Truby) un bon moment mais j’ai testé une autre façon d’écrire, avec Scribay. Malgré quelques semaines off, je continue d’aligner le temps passé sur mon objectif n°1, apprendre et pratiquer l’écriture.

Petit récap de mon mois de février et début mars.

Écrire en ligne sur Scribay

Donc, l’idée cette année, c’est d’écrire plus, sur des projets longs, courts, variés. J’ai besoin de dépasser l’étape paralysante de la réécriture, en plus de mon besoin d’apprendre les rouages de l’écriture de roman (narratologie plus approfondie).

En réfléchissant aux pistes possibles pour mettre cela en pratique, j’ai décidé de partager en ligne le premier jet du Passant. Je pense toujours en faire un ebook autopublié sur KDP à terme. Mais ce roman est un exercice, à la base. Le texte martyre pour trouver ma façon de concevoir, rédiger, corriger, éditer et publier un roman. Activité qui est de loin celle qui me plaît le plus comme piste professionnelle (mais allez savoir pourquoi, Pôle Emploi a du mal à la prendre au sérieux. Bref). S’agissant d’un objectif important donc, je préférais me défouler sur une histoire « zéro affect ». Ce qui est une bonne blague, puisque le principe est justement de mettre de l’émotion dans le récit des aventures de cette chère Sophie.

A l’heure actuelle, j’ai plus ou moins relu et revu le premier chapitre. La situation de départ est posée, ça au moins, je peux vous la montrer. Ouvrir la porte, comme dirait Steph’. Les deux premières scènes sont en ligne. J’ai eu quelques retours sympas. On me dit qu’il y a du rythme et que c’est encourageant. Ok, stay tuned.

Je reviendrai à l’occasion plus en détail sur la plateforme et sur les échanges avec les autres auteurs et les lecteurs. Je peux déjà vous dire que je préfère nettement Scribay à Wattpad. Même si elle est un peu moins connue, les échanges sont variés. J’aime bien les propositions de défis (idéal pour se faire un petit shoot d’écriture, les jours creux).

Allo, M. Truby ?

Par contre, pour le reste, il faudra un peu plus patienter.

C’est qu’en parallèle, je lis Truby, que je prends beaucoup de note, et donc je prends beaucoup de temps. Je confronte les concepts de l’histoire à ce que je lis. Autant dire que voir une vidéo (super bien montée et qui explique bien les étapes de l’histoire) est une chose, lire le bouquin le plus connu de narratologie en est une autre.

Aujourd’hui 9 mars, j’en suis au chap. 4, les Personnages. Réseau de persos et dynamisme narratif : pour certaines choses j’ai été dans le bon sens naturellement. Pour d’autres, je dois me poser les questions et confronter mon histoire.

Je bute quasi chaque fois sur les mêmes points, que je savais des faiblesses. Au moins, j’ai des questions précises à me poser et donc, des pistes pour trouver les solutions autrement qu’en laissant le truc dans le vague ou avec une facilité genre deus ex machina.

Masterclass Bernard Werber (merci Scribbook)

Au cas où vous ne l’auriez pas capté, je ne tiens pas trop en place et j’aime bien aller furter à gauche à droite, plantant Truby et Sophie là avec leurs réflexions existentielles et structurelles.

J’ai donc entamé la masterclass achetée après le NaNoWriMo tapé à 100% sur Scribbook. (Masterclass sur le site The Artist Academy, avec un bon de réduc offert par Scribbook). J’en avais beaucoup entendu parlé, c’était la bonne occasion de la tester à moindre coût. Je ne suis pas une grande lectrice de Werber, mais j’aime bien sa façon de parler d’écriture. Je lui dois d’avoir acheté mon premier tarot (de Marseille, of course, je suis à 2 km des Camoins).

J’ai commencé à visionner les deux premières vidéos. Le premier exercice pour se dérouiller est basique, mais c’est toujours sympa. La seconde sur la mécanique d’un récit d’initiation à l’aide du tarot entre plus dans le vif du sujet. J’ai adoré les pistes surgies du tirage que j’ai fait. Résultat, j’ai un projet potentiel de plus en attente (bon, ça m’en fait que cinq ou six. Ce qui est très raisonnable).

Geekerie : WordPress, et puis WordPress

Par contre, WordPress, là oui. La nouvelle mouture me plaît de plus en plus. Je suis nostalgique de mon vieil exemplaire de « Html avec XHTML et CSS la tête la première » des édition O’Reilly France. Mais Gutenberg en mode Full Site Editing me botte bien (et puis tous ces blocs imbriqués, ça me rappelle vaguement une époque où on faisait des mises en page à partir de tableaux).

D’ici quelques semaines, je devrais d’ailleurs donner un bon coup de balai sur ce blog (qui est vraiment avec trop d’erreurs de débutants et d’habitudes old school). Thème Astra ou Elementor, j’ai encore pas mal de détails à apprendre pour rendre ce blog plus performant et surtout plus agréable à suivre.

Enfin, j’ai mis de côté la rédaction web. Le marketing (parce que c’est de cela qu’il s’agit, en fin de compte), ce n’est pas fait pour tout le monde. Je pense être plus utile et efficace (et surtout plus en phase) en intégrant les contenus dans les sites, voire en créant des éléments graphiques, mais pour ce qui est du « contenue optimisé SEO », on va laisser ça à ceux que ça botte. Ça se tentait, je laisse de côté cette option au moins en ayant du concret.

Une bordure décorative

Voilà pour ce mois. Je ne suis pas restée inactive, même si j’ai été bien moins productive que je l’aurais espéré. Y a des périodes comme ça et il faut le respecter, sinon c’est l’épuisement assuré (et une période d’arrêt encore plus longue au final).

Je reprends la même image en avant pour ces points d’avancées sur mes projets (les visuels, aussi un point à revoir, mais bon, en attendant, Unsplash est une solution facile et jolie).

Auteur

ingrid@descouleursetduvent.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.