défi Réveil matinal vie MAXIMALE
Blog

Podcast Réveil Maximal Vie MAXIMALE

Article complètement spécial, pour un truc carrément spécial qui m’est arrivé il y a quelques jours : j’ai été interviewée pour un podcast, celui de Xavier Clain suite à son défi RMVM, Réveil Maximal Vie MAXIMALE.

Sur Instagram, peut-être aviez-vous vu mes story à 5h avec l’heure, le tag #rmvm et le compte de Xavier Clain.

En juillet, je commençais à suivre régulièrement son contenu, à être convaincue de ses messages. Même si je me levait déjà plus tôt et que j’avais une routine d’écriture avec laquelle j’avais pu écrire quelques dizaines de milliers de mots en juillet sur le camp nano, je n’étais pas encore vraiment passée à l’action. J’ai donc décidé de participer au défi de Xavier.

J’avais un peu zappé que la carotte (ça ferait fuire les timides, mais justement, le but c’est de se dépasser) de l’interview que Xavier promet à tous ses challengers est l’enregistrement d’un podcast. 28jours, ça avait l’air loin et donc peu concret.

Comme je le dis dans le podcast, la grosse différence entre se lever tôt et se lever tôt pour atteindre sa vie maximale, c’est 1. se lever pour faire des trucs qui nous booste, et 2. être 100% efficace dès le lever. Donc ce qui m’a révolutionné le matin, c’est planifier la veille au soir.

Planifier mes activités, cela veut dire perdre moins de temps, être plus focus donc plus efficace, et sur le long terme, avoir une vraie vision et cocher les cases au fur à à mesure. Du coup, les choses se réalisent.

Comme le Miracle Morning, mais plus abouti

Pour ceux qui connaissent le livre Miracle Morning, la grosse différence est la routine.

Xavier d’entrée de jeu n’est pas un fan des routines. Il prône plutôt la souplesse et l’adaptation. A quoi bon se mettre la pression pour réaliser absolument les mêmes actions si on n’en retire pas un vrai bénéfice. De même il faut adapter son matin selon les circonstances.

Dans le défi RMVM, il n’y a pas d’activité imposée; et surtout pas en 10 minutes. Six activités en une heure, ça fait un vrai circuit training du dév perso. L’important, c’est de connaître ses objectifs, d’avancer vers eux un peu tous les jours.

Passer à l’action, le grand mot de Xavier.

Outre le podcast, super inspirant, Xavier a sorti un livre pour expliquer sa méthode et sa vision. C’est le coach qui fait peur mais qui aide vraiment à avancer. Je recommande vraiment.

Mon matin

C’est clair que si j’en suis à terminer le premier jet (alors que mes autres projets au bout de vingt ans en sont restés à l’état de quelques chapitres épars), c’est de m’y être collée tous les matins depuis mi juin. Et, même en formation, de continuer à avancer dessus tous les samedis et dimanches matin. Deux heures, 500, 1000 ou 2000 mots par weekend, mon histoire avance petit à petit.

Ce premier livre ne sera pas parfait. J’aurai beaucoup à retravailler dedans. Mais c’est mon livre école, j’apprends à raconter et à écrire une histoire à travers Le Passant et aller jusqu’au bout, à la publication. Et derrière ce projet, je sais déjà qu’il y a au moins deux autres qui suivront le moment venu.

La clé : discipline du soir

Pour pouvoir se lever sans tergiverser, il est important d’avoir fait deux choses la veille : avoir pris les 5 minutes nécessaires pour organiser sa journée et savoir quelles tâches on veut faire dès le matin. Ensuite, à l’heure dite, aller se coucher sans négocier. Je vais me coucher à 21h30 pour un lever à 4h30 pour ma formation. 7h de sommeil pour éviter de se retrouver fatigué, et d’abandonner l’essai avant d’en avoir vu tout le potentiel.

La bonne nouvelle ? c’est que se coucher tôt et dormir le bon nombre d’heures file une patate en quelques jours. L’essayer c’est l’adopter !

Se lever (le plus facile)

Sachant ce qu’on va faire, que cela va nous rapprocher de notre but et qu’on aime ce qu’on va faire, le cerveau n’a aucun argument à opposer au réveil. Qui devient enfin un ami. Pas de snooze ni de panne d’oreiller.

Se mettre à la tâche (encore plus facile)

Une fois lever, cinq minutes après, on est opérationnel.

Pour moi, le weekend, c’est Pilates, suivi d’un bon petit déj. Ensuite, méditation et journal et dès 6h30, je suis prête pour écrire.

À 8h, la journée peut commencer, une deuxième fois. J’ai rempli mon objectif d’écriture, mon histoire a avancé, là où pendant des mois et des mois je ne faisais rien. Rien de mieux pour booster la confiance et l’estime de soi. De là, tout peut s’enchainer.

Alors, un podcast, même pas peur !

On a enregistré le podcast dimanche 30 août, à 5h du matin. Avec ma formation, pas moyen d’avoir un créneau la semaine. Xavier a accepté de “travailler” le dimanche (mais comme il n’y a pas de dimanche qui tienne pour lui (c’est tous les jours bougetoileculdi !).

L’important, c’est que je l’ai fait. J’ai dit oui quand Xavier m’a proposé l’enregistrement. Inutile de préciser qu’auparavant ça aurait été un niet. Je pense même que je n’aurais pas participé, sachant un podcast public promis à la fin ^^.

Dimanche dernier, je me suis amusée à faire une photo avec le soleil levant. Il se lève maintenant plus tard que pendant le challenge, mais tant pis. Je trouve que ça fait baguette magique.

Ça tombe bien, c’est un peu ça, le réveil matinal. Une baguette magique à projets enfin réalisés.

Sauf que la magie, en fait, elle était en nous depuis toujours ! Il suffisait de se lever et de passer à l’action.

Écouter mon podcast #19 avec Xavier

Le blog de Xavier où trouver son guide : https://xavierclain.com/https://xavierclain.com/

Le livre est disponible sur Amazon ou Kobo.

Rem : Toujours par de lien affilié sur ce blog, c’est juste que Xavier m’a bien boosté et que son contenu, son livre et son défi vaut vraiment le coup.

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Pour me laisser un commentaire, c'est ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :