Soleil levant dans les herbes
Journal de bord

Dimanche 21 juin 2020

Aujourd’hui, je suis bien contente d’écrire ce récap pour la semaine 25. Cela va m’aider à faire le point dans mes idées, surtout pour le blog.

Écriture

Cette semaine, j’ai peu écrit mais j’ai assez bien avancé dans la préparation de ma nouvelle histoire avec le parcours Du Pitch au plan. J’espère ainsi être prête pour le Camp Nano dans dix jours.

À la place de l’écriture, j’ai fait un gros travail de brainstorming pour Le Passant. Triturer l’idée, dévider la pelote. Je ne dis pas qu’il ne reste plus de laine à carder. Mais j’ai déjà pas mal de matière à filer.

Un moment, j’ai eu l’impression de me perdre dans un dédale de pistes potentielles. Pour faire le tri, il m’a fallu rester simple et ne pas aller chercher trop loin les solutions. Après avoir ouvert les vannes et brassé aussi large possible, je devais regarder dans tout ce bazar ce qui me correspondait le mieux.

Par exemple, dans quelle mesure mon quidam va représenter une menace pour l’écrivain. J’aurais pu me lancer dans un thriller palpitant, avec une menace, des rebondissements à chaque page (ça c’est une expression… Je ne pense pas que j’aurais eu la maîtrise de mettre tout ça en oeuvre dès maintenant… Mais je garde l’idée ^^).

Mais en y réfléchissant et en me documentant, c’est tombé tout seul. Cinq minutes de podcast sur le sujet envisagé, j’ai laissé tomber. Ça me cassait les pieds, c’était trop compliqué. Ça ne me correspondait tout simplement pas. Si vous n’aimez pas les choux de Bruxelles, vous n’allez pas en acheter. Là, c’est pareil.

Et j’aurai appris au passage, qu’en écriture, c’est comme pour le reste. Quand on ne le sent pas, c’est que ce n’est pas la bonne solution, ou qu’elle est mal appliquée.

Blog

Côté blog, en plus de l’article de mardi passé sur le Camp Nanowrimo, j’ai surtout réfléchi à la logique des publications à venir.

L’article que je n’ai pas sorti

En effet, j’aurais voulu mettre un autre article en ligne cette semaine.

J’en avais le temps. Je pensais en avoir la matière. Sauf… que je n’ai pas réussi à le sortir.

J’étais partie pour un article sur Trello pour le blogging… Sauf que faire cet article comme ça cette semaine, en mode plouf “bonjour, aujourd’hui, je vais vous parler de Trello, parce que c’est super et que je vais l’utiliser dorénavant pour bloguer”, je n’en voyais pas l’intérêt.

C’était juste, mais je trouvais ça 1 : inutile, un article sur Trello comme il en existe des dizaines, 2 : sans intérêt – on aurait pu croire à du contenu affilié, ce que je ne fais pas, 3. pourquoi parler tout d’un coup Trello, plutôt qu’Evernote ou Scrivener, commes les deux articles sur les raccourcis qui tombaient du ciel. Pour moi, c’est logique, mais ça ne se voit pas.

Je me suis dis que je devais vraiment commencer à avoir une ligne éditoriale sur ce blog.

Contenu d’une ligne éditoriale

En fait, j’y pense déjà depuis un moment. Depuis décembre, où j’ai vraiment repris le blog, j’ai établi une série de sujets d’articles, dans plusieurs catégories. Mais je m’interroge encore sur leur utilité et la cohérence du tout.

Mais il me manque encore un truc pour que ça tourne.

Faire un blog, ça, je sais faire, et même assez facilement. J’aime bien bidouiller sur WordPress, Filezilla, etc. Je pourrais appronfondir un peu du côté du thème et des plugins, mais je veux me concentrer sur l’essentiel, sur le contenu.

J’ai un thème de blog, bien sûr. Mais il a évolué. J’ai glissé d’un blog “papetier” (Bonjour, j’aime les stylos tellement que je vais vous montrer les miens) vers un blog autour de l’écriture. Ça tombe bien, je peux justifier le titre un peu poétique avec d’un côté les couleurs des encres et le vent, les idée, les projets.

Parler simplement de papeterie était un peu court. C’est sans doute pour ça que je ne m’y tenais pas. C’était pendant le nano que je mettais des articles, quand j’écrivais.

Donc, j’en conclus que le sujet que je souhaite surtout aborder est l’écriture. En effet, je n’ai jamais autant publié que ces six derniers mois où j’ai décidé de faire enfin de la place à mon envie d’écrire.

Ainsi, ma ligne éditoriale serait principalement mes avancées comme je le fais le dimanche. Ces articles-là me viennent assez facilement, le samedi ou le dimanche. Je suis donc dans le bon avec ça.

Mais je voudrais aussi relater davantage tout ce que je fais, dans d’autres articles publiés en cours de semaine.

Je geeke, j’aime essayer différents logiciels ou supports d’écriture. J’ai mis en place une routine pour écrire. J’utilise ou teste différents outils pour être plus efficace, pour moins m’éparpiller (oui, ça frôle la procrastination intelligente, mais je me soigne !). Et puis, en écrivant, je me pose beaucoup de questions. Et pas que sur la meilleure façon de limiter l’emploi des adverbes.

C’est cette partie-là que je dois encore organiser.

Il suffit peut-être simplement que je présente les sujets à venir, que je les introduise, comme je viens de le faire.

Et à partir de là, Trello pourra effectivement m’être utile, plus qu’en alignant des cartes et en les étiquetant pour faire joli.

Une bordure décorative

Conclusion

En tout cas, ces billets du dimanche me sont déjà rudement utiles.

Je pourrais faire le point dans les moments où je bloque en cours de semaine. Mais souvent, je continue à tournicoter autour du problème sans trouver de solution. Ou bien je pars sur un autre problème. Ou encore, je me lance dans la comparaison des compteur de mots en ligne…

Écrire un billet le dimanche, jour traditionnel de relâche, me permet de tout reposer à plat, tranquillement.

Sept jours, c’est un laps de temps suffisamment assez long pour essayer diverses choses, réfléchir et essayer une chose ou une autre, tout en étant assez court pour éviter d’aller trop loin dans une mauvaise direction et perdre trop de temps.

C’était donc une semaine un peu vaine, mais avec pas mal de progrès tout de même.

Photo mise en avant : Nexus 6 on Unsplash

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Pour me laisser un commentaire, c'est ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :