Navigation - Photo by Geran de Klerk on Unsplash
Journal de bord

Dimanche 12 juillet 2020

Cette semaine, ça débordait sur le front du camp nano !! D’ailleurs, j’ai sorti deux articles pendant cette semaine, plutôt que tout garder pour le billet récap de la semaine 28. Et j’ai encore de la matière pour la semaine prochaine.

Programme varié, cette semaine, où j’ai :

  • vaincu ma peur d’écrire et m’en suis trouvé bien. Je ferai un article là dessus la semaine prochaine.
  • été créative. Avec un clavier, un stylo ou un pinceau, ou quoi que ce soit, voir l’article d’hier.
  • été en colère. Attention : pirates. Les marlous sont parmi nous. Et non, ce n’est pas normal. Et oui, vous pouvez faire quelque chose (comme pour tout le reste d’ailleurs). Voir l’article de jeudi.
  • Et puis surtout, j’ai écrit ^^. Sur mon projet. Et c’était cool (presque tout le temps).

Après une semaine riche en émotions, voici donc le point sur

L’écriture du Passant.

Qui va bien, merci pour lui.

Compteur du Camp Nano toujours au vert

Ce matin, après trois journées à un moindre rythme, j’ai renoué avec les 2K quotidien. Je les ai tapés en trois pomodoros. Quand ça roule, j’arrive entre 600 et 700 mots en 25 minutes. Un des effets du nano, c’est de pouvoir quantifier sa productivité.

J’ai un mois pour sortir ce premier jet. Après juillet, je n’aurai plus la disponibilité pour mobiliser mes idées avant un sacré moment. Même les jours “sans”, où auparavant j’aurais laissé le projet de coté, j’ai quand même écrit les scènes nécessaires (dans un style ouille ouille, on est d’accord).

Il n’y a pas à dire. Avoir un plan, savoir ce sur quoi écrire chaque jour, c’est la base.

Hier et avant hier, j’étais moins dans le mood. Mais je savais que j’avais deux personnages à introduire et une partie à écrire. J’avais les éléments. Je n’avais qu’à monter le légo.

Dans ces cas-là, ça vaut la peine de se “forcer” à faire au moins un pomodoro. C’est peu, c’est facile et ça permet d’avancer malgré tout. Avec mon projet bien balisé, j’ai pu m’en sortir. Et être contente de moi.

En prime, ce matin où j’étais plus tranquille et motivée, j’ai été super inspirée et productive. 2 500 mots d’un coup d’un seul, yes.

Ce qui me donne un compteur à 21 168 mots sur 19 356 prévisionnels (soit un jour d’avance).

Avancées du texte

Depuis mercredi, j’ai terminé la masterclass de Cécile (Fais-en un livre). Jusqu’alors, je partageais mon temps entre les exercices proposés (mise en place du plan et le peaufiner) et l’écriture en elle-même. Ensuite, j’ai pu me lancer à 100% dans Scrivener.

Je termine aujourd’hui la rédaction de l’acte 1.

Demain, je pourrai entamer l’action en elle-même et l’acte 2. Et là, ça va swinguer ! Fun & games, comme on dit dans Save the Cat (ce titre ! et cette vidéo d’Élodie, si vous voulez savoir à quoi ressemble cette méthode).

Mon héroïne va devoir commencer à se bouger un peu les fesses au lieu de chouiner dans son coin. Et elle va vite se rendre compte qu’il y a un souci dans l’air… Mais quoi… Muahah 😆.

Texte brut

Comme je l’ai dit, je veux sortir tout le premier jet en juillet. Mon texte, c’est du 100 % brut de décoffrage.

Je suis très fort en mode “Tontons flingueurs” cette semaine.
(D’autre part, ceci est mon premier gif dans un article. Autant le confier à un professionnel !)

Je ne me tracasse pas trop. Je sais que ça ne vaut pas grand chose au niveau du style. J’ai enchaîné les relatives, entassé les adverbes à faire frémir, et côté narration, par endroit, c’est à pleurer. Mais les idées, les scènes, les décors, les actions, les sentiments des personnages se mettent en place.

Je préfère faire comme ça, plutôt que de rester à me dire “Ça vient pas, je n’arrive pas à le tourner comme je veux.“. J’ai raconté les épisodes. J’ai fait du Tell, bien bourrin, et noter dans la marge pour la réécriture “Réécrire : SvT“.

Bordure décorative - récap semaine 28

Et voilà pour la première moitié du camp nano. Je tiens mon objectif, j’avance et ça reste cohérent. Tout va donc bien jusqu’à présent.

J’espère que votre camp nano se passe aussi comme vous le souhaiter.

À bientôt, pour de prochain articles.

Image mise en avant : Photo by Geran de Klerk on Unsplash

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Pour me laisser un commentaire, c'est ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :