Feuille d'érable devant des grains de soleil - Photo by Kai Oberhäuser on Unsplash
Journal de bord

Dimanche 25 octobre

Bonjour à tous, et voici le retour aux bilans hebdos avec le récap de la semaine 43… Dimanche 25 octobre… dans deux mois, Noël. Mais plus sérieusement, dans une semaine le NaNoWriMo 2020 !

Après un mois à laisser reposer mon premier jet, je me remets doucement en mode écriture. Je réfléchis à la prochaine étape, la réécriture que je lancerai le 1er novembre, en profitant de l’émulation du Nano. Je prendrai ainsi un bon élan pour replonger au cœur de mon histoire et l’amener à la meilleure version possible.

NaNoWriMo 2020 ?

Oui, finalement.

Ce sera une participation en mode réécriture. J’adapterai un peu mon comptage des mots. Pour faire simple, je comptabiliserai les mots ajoutés dans un nouveau fichier “Le Passant – V2“.

Je participe surtout pour profiter de l’émulation de l’événement, toujours assez sympa. Je ne me suis jamais vraiment mise la pression sur le résultat, même si l’effet carotte fonctionne très bien pour moi. (J’avais d’ailleurs été étonnée dernièrement de voir sur Instagram que pour certains, ne pas atteindre les 50K pouvait être mal vécu. Alors qu’il s’agit d’un défi tout à fait amical et personnel).

Plan pour la réécriture

Écrire, je commence à connaître. Par contre, la réécriture est une nouvelle, et grande, étape pour moi.

Je me dis que ça y est, je suis (presque) chez les grandes personnes. Enfin, je commence à avoir accès à la cour des vrais auteurs, ceux qui terminent leur manuscrit, qui se publient.

Depuis quelques jours, j’ai commencé à repenser à mon histoire. Aux manques que j’avais laissés – surtout au début parce que j’avais pas mal de questions, auxquelles l’écriture a répondu en partie. J’ai encore pas mal de détails à fignoler.

J’ai également eu des idées pour une autre de mes histoires. Je les note, mais je ne cède pas à la tentation de switcher sur cet autre récit. Il viendra en son temps. J’ai d’abord besoin d’écrire ce roman-ci, mon “roman-école” comme je l’appelle, pour que l’autre roman puisse sortir plus tard mais avec l’expérience qu’il mérite.

Ce que j’ai prévu

Donc, dès la semaine prochaine, je m’y remets.

D’abord, première réécriture, ce sera donc reboucher les trous, fixer la structure définitive.
Je ferai une première relecture annotée, et je remettrai la trame au net dans Plottr, avec les plus gros changements à faire. J’exporterai ensuite la structure dans Scrivener. Je vérifierai les arcs narratifs, les incohérences des personnages. Il y en a deux auxquels je veux donner plus de poids et un autre qui a pris plus de place. Je dois sans doute rajouter quelques scènes pour le poser davantage et l’introduire de façon logique dans le récit. Pour la blague, ce travail d’arc et de lignes narratives me fait un peu penser à des entrées et sorties d’autoroute (je passe peut-être trop de temps sur des schémas de HVAC, moi…)

Ensuite, une fois l’histoire bien mise en place, ce sera la deuxième lecture. Celle-là, ce sera pour plus de fluidité dans le récit. Vérifier que les blocs sont en place, que je ne souhaite pas lire un épisode avant l’autre, etc.

Enfin, arrivée à ce point, j’en serai à ce que j’attends le plus : le travail sur le texte, le style. Je me ferai sans doute Antidote en cadeau pour Noël. Dernière relecture et réécriture pour les petits détails, le choix des mots, la mise en page…

Si tout va bien, je peux espérer un manuscrit terminé pour le printemps.

Bilan de la semaine

C’est ma première semaine de stage, et je ne suis plus obligée de me lever à 4h30 pour être à l’aise dans les transports. Je suis restée tout de même sur ma lancée et je me lève à 5H. Cela me permet de reprendre les séances de pilates quotidiennes. Je ne fais que 15 minutes, mais c’est énorme pour moi, de garder cette habitude depuis le début d’année. C’est la première fois que je suis aussi régulière, et que ce rituel matinal me manque si je ne le fais pas.

Je pars à 7h30. J’ai donc le temps de déjeuner tranquillement et de scroller sur Instagram, et ensuite aller sur l’ordi. Ça me permet de faire un ou deux pomodoros, pour écrire sur le blog ou dans mon bujo.

Ça aussi, c’est de l’inédit. Je commence ma journée sur du 100% projets persos. Je vais aller travailler, au sens commun, mais d’abord, je travaille pour moi, sur ce que j’ai envie de faire, et de façon sérieuse.

Depuis le 14 mai, cette façon de penser a vraiment tout changé.

Une bordure décorative - récap de la semaine 43

Ce sera tout pour ce récap. J’espère pouvoir avancer un peu chaque jour, le matin (le soir, je suis tout de même fatiguée de ma journée, et ce serait plutôt le moment pour de la geekerie ou des tutos de 3D).

J’ai terminé mes cours et le stage a commencé lundi. Un autre challenge, mais qui me prend beaucoup moins de temps (3h30 de trajet en moins, ça change les journées). Octobre se termine, déjà. Cette nuit, pour la dernière fois paraît-il, on passet à l’heure d’hiver.

C’est le moment de rentrer en mode cocooning, et maintenant, le nano fait partie intégrante de mon calendrier. J’ai donc hâte de me remettre à travailler sur mon manuscrit.

Photo by Kai Oberhäuser on Unsplash

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Commentaires

25 octobre 2020 à 20 h 48 min

Bon courage pour ce Nano !
Je vais le faire aussi avec deux demi romans, la deuxième moitié de mon tome 3 et un quatre mains ! 😀



Pour me laisser un commentaire, c'est ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :