Papier froissé et lunettes. steve-johnson-F3ig12CrnGo-unsplash
Journal de bord / NaNoWriMo

Troisième semaine du NaNoWriMo 2021 : tenir le coup

Depuis la semaine passée, après la mi-NaNoWriMo, les jours s’envolent, la fatigue se marque et, pff, je marque le pas sur ma réécriture.

Merci les twitchers pour me soutenir le soir, sinon j’aurais sans doute laisser tomber cette semaine.

5ème NaNoWriMo

Entre autres réflexions au fil de mes sessions d’écriture, chaque NaNoWriMo est différent.

Il y a eu le premier, en 2015, où j’ai découvert ce que ça ressemble d’écrire 50 000 mots. Le temps que ça prend pour taper tout ça, la quantité de texte que cela représente. Ce n’est pas impossible, mais il faut s’y coller. Et là, on tombe sur le conseil n°1 de Stephen King : s’asseoir, écrire et recommencer. 1000 mots jour minimum, tous les jours.

En 2018, j’ai vu l’importance de préparer son histoire. C’est pourquoi le NaNoWriMo commence en fait dès octobre. Il faut bien ces quatre semaines pour prévoir l’idée, la développer, penser ses personnages, l’univers et s’organiser.

2020, les camp NaNo successifs et un confinement : c’est bon, message reçu :  je me décide enfin à prendre conscience que je voulais vraiment faire de l’écriture une activité qui compte pour moi, avec une finalité : Publier des livres, raconter des histoires et les partager et,tant qu’à faire,les vendre et gagner de l’argent grâce à ça.

NaNoWriMo 2021

Cette année, l’importance de tout cela. Préparation (et donc aussi me former, apprendre, augmenter mon expérience en pratiquant de plus en plus), action (écrire tous les jours, c’est écrire tous les jours. Avec un plan d’action, des étapes. Décidément, les articles récap de l’an passé me manquent. Je dois vraiment m’y remettre, ce seront mes billets à moi toute seule. Même quand ça va mal, je dois écrire. Même quand je n’ai peu de temps, justement parce que je n’ai pas le temps Je dois écrire chaque jour. D’autant plus que je peux le faire où que je sois, que je sois sur un pc ou de n’importe où sur mon téléphone). Cette année, ma courbe du NaNo est droite, régulière et c’est le principal.

C’est amusant de voir que Lynda Guillemaud sur le blog de Scribbook a aussi la même analyse des NaNoWriMo qui se succèdent et ne se ressemblent pas, au fil de l’évolution de son travail et de ses publications.

Avancées de la semaine

Le rythme du NaNoWriMo se prête davantage à l’écriture d’un premier jet qu’au travail du texte. Je garde cela en tête pour avril et juillet 2022. Et je noterai désormais NaNoPrep dans mon agenda dans la vue annuelle en plus de NaNoWriMo sur novembre.

Cela voudrait dire que l’année suivante, j’aurai un nouveau livre à écrire. Que j’aurai 10 mois pour le retravailler. Et que d’ici là, j’ai le temps de progresser et d’apprendre. Ce que je n’ai pas eu le temps de faire ce mois-ci, maintenant que j’ai accumulé des ressources et fait le tri dans toutes les infos reçues et glanées entre sites, livres, réseaux et ateliers.

Le point principal, c’est que j’ai eu une idée pour mon histoire. Encore une. Mais celle-ci est concrète, formelle et a une vraie utilité. Ce que j’espère pour redynamiser mon histoire, sympathique en soi, mais carrément mollassonne.

Comme quoi, réfléchir à côté de l’écriture, brainstormer et s’interroger, ça ne rentre pas dans le compteur, mais c’est indispensable pour avancer. (Et c’est pour ça que Rachael Stephens de prendre un grand cahier A4 comme outil de travail de base).

Réécriture, mode d’emploi – le retour

J’y reviens toujours. C’est vraiment le problème n°1 à travers toute cette année :  COMMENT réécrire ? La réécriture, reprendre ce tissu de scènes plus ou moins éparses. Là, ce n’est plus vraiment pareil.

Ok, j’avais pigé la base :  en réécrivant (c’est comme « Comment écrire ? En écrivant. Mais appliqué à la réécriture. Monsieur de Lapalisse, grand merci à vous d’être passé 🤵‍♂️👍)

Je commence à voir un peu ma façon de faire. En lisant l’article précédent de Lynda Guillemaud, je me retrouve assez dans les étapes dont elle parle.

Reprendre encore et encore l’histoire

J’ai revu une première fois mon histoire sur tout son déroulé l’an passé après avoir laissé reposer. Puis j’ai relu tout en détail. J’ai eu un moment de vide mais pendant lequel je m’interrogeais sur tout mon histoire, les choix faits, etc. Ensuite, j’ai  reformulé tous les lignes de chaque personnage, en y associant ses étapes et les scènes qui s’y rattachaient, en posant les personnages, les lieux et les éléments associés. Maintenant, à la lumière du dernier atelier d’Élodie sur la transformation du personnage, je vais voir si tout ça tient ensemble, si ce que j’ai à dire passe bien et si chacun tient bien son rôle.

Et enfin, je vais tout reprendre à nouveau pour reformuler le premier jet brut avec tout ce que j’aurai modifié, abandonné, ajouté. Je vois se profiler une nouvelle histoire, carrément différente, même si je reprends des pans entiers du premier jet (qui me plaisait tout de même pas mal mais qui était forcément très bancal et imparfait dans la forme).

En somme j’ai encore de quoi m’amuser avec cette histoire. Rappelons qu’elle est sensée être publiée en 2022. Je me donne pour cela comme date le 21 juin, jour du solstice d’été (parce que voilà, c’est une date dans le calendrier). Bon, je suis encore une fois optimiste. J’ai de nooombreux projets pour 2022 (formations, écriture, blog, et j’en passe)

Une bordure décorative

100ème article publié

Enfin, même ça n’a pas grand chose à voir avec ce NaNoWriMo, cet article est le centième publié sur le blog.

J’avais écrit une cinquantaine l’an passé, en écrivant à peu près 2 articles pendant le confinement.

Le reste se répartit entre 2018 et cette année.

Je n’ai écrit bien moins que ce que j’aurais voulu, à peine une dizaine d’articles, un peu bloquée depuis mars sur d’autres sujets, principalement des bilans rapides de l’avancée sur mes objectifs fixés en début d’année. Le NaNoWriMo est encore une fois l’occasion de revenir au plaisir de blog, prendre un moment pour faire un texte, le mettre en forme, et cliquer sur Publier.

Ce numéro 100 symbolique formalise ma promesse à moi-même d’occuper mon espace personnel en ligne, avec en arrière plan un nouveau projet de blog, suite à l’évolution de mon écriture. Mais j’en parlerai plus tard, lorsque que l’idée aura pris forme.

Photo by Steve Johnson on Unsplash

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Pour me laisser un commentaire, c'est ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :