DeathtoStock_Wired7
Blog

Pourquoi cesse-t-on de publier sur son blog – et comment reprendre ?

Quand je regarde le blog actuellement, je ne vois que des articles à l’occasion du nano ou des Camp nano. Ou bien d’une résolution de reprise de publication mais non suivie d’effet.

C’est un peu tristounet. Il doit y avoir une raison à cela.

Je pourrais me demander aussi pourquoi est-ce que je tiens absolument à avoir un blog. Je paie le nom de domaine et l’hébergement chaque année. En pure perte ? Non, je ne suis pas de ce genre non plus. J’ai restructuré mes hébergements et rayé quelques dépenses l’an passé, mais j’ai conservé l’hébergement et deux noms de domaine.

Comment j’en suis venue à bloguer

Depuis que j’ai atteint une certaine connaissance d’internet et une connexion fiable, c’est naturellement que je me suis intéressée aux divers logiciels et services de rédaction et publication en ligne. Le titre de ce blog est d’ailleurs celui que j’avais donné à mon tout premier essai avec Dotclear vers 2008.

Iliclarie

Un soir en 2010, j’ai créé un blog sur Overblog pour publier les photos de mes réalisations en broderie, patchwork, dentelle etc. C’est celui que j’ai tenu le plus régulièrement et le plus longtemps. Il est toujours là, www.iliclarie.fr, maintenant sur WordPress et hébergé chez OVH comme celui-ci. Surtout, c’est celui où, très rapidement, par le jeu des je te visite, tu viens me voir, j’ai eu ce que l’on appelle une communauté. Un petit groupe de personnes régulières me “suivaient” ! J’ai eu du mal à y croire. En quelques mois seulement, j’ai commencé à échanger avec des inconnues sur notre passion commune.

A côté, j’ai fait quelques tests avec Blogger mais je ne les ai pas conservés. J’aurais peut-être du seulement dépublier, étant donné qu’il y avait du contenu en lien avec le Mooc Itypa.

Et pourtant, ce blog-ci a beaucoup de mal à prendre, même s’il me tient à cœur.

Mes 3 erreurs

En fait, j’ai créé le blog avant de savoir exactement quoi y mettre. Je l’ai dédié à mon autre passion pour l’écrit et la papeterie mais sans plus de détail. Première erreur.

D’autre part, je n’ai pas vraiment de moments ni de lieu qui soient dédiés à cette occupation précise. Je n’ai plus vraiment de coin bureau attitré, de moments vraiment tranquilles. J’espère pouvoir remettre ça en place en Belgique, et me créer une bulle où écrire et “jouer au stylo”. Rédiger des billets en fera partie.

Enfin, il y a sans doute une troisième raison, plus intérieure. Je pense que je ne suis pas prête à assumer de m’exprimer sur des sujets plus personnels. Or c’est presque inévitable avec le thème de l’écriture. Mes réalisations textiles, si elles sont aussi toutes personnelles, ne me touchent pas autant. J’ai tenu plusieurs années un commerce de loisirs créatifs. J’y vendais de la mercerie, du tissu, des kits de point de croix. Je discutais avec mes clientes, donnais mon avis, des conseils, etc. Je ne me pose donc pas la question si je les assume publiquement.

Pour les écrits ou les moyens d’écriture, c’est un peu différent. Ecrire, c’est d’une façon ou d’une autre parler de soi.

Une bordure décorative

Cette année, si le compteur suit à peu près, mon nano est encore une fois chahuté quant à ce que j’ai envie d’écrire. Je vais donc aussi me remettre à la planche à dessin bloguesque, pour repenser ce blog. Définir ce que je voudrais en faire, les idées que j’ai en tête et que je voudrais partager, et pourquoi.

Peut-être que cela me redonnera l’envie qui est à la base de la motivation d’une publication sur un blog, qu’il soit lu ou non par d’autres lecteurs.

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos plume, apprentie écrivaine, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.