Livre J ose créer - Marie Boudon
Couleurs

Livre J’ose créer (Marie Boudon)

Ce weekend, l’automne débarque dans les Ardennes. Je me sentais d’humeur plus colorée qu’écriture, alors j’ai pensé à mettre en avant le livre J’ose créer (Marie Boudon) que j’aime beaucoup feuilleter de temps à en temps :.

Je sais, j’en ai déjà beaucoup parlé depuis l’an passé. Mais j’y reviens encore et toujours. Ça faisait longtemps qu’un livre ne m’avait plus intéressé comme ça. C’est qu’il est vraiment bien fait. Alors que j’ai réduis fortement ma consommation de livre papier (une expatriation et plusieurs déménagements sont passés par là), celui-là, je l’ai sur mon étagère à portée de main. Je le prends, le feuillette et j’ai toujours une ou deux idées qui en sortent.

Il y a pile un an, devant un verre de jus de maracuja à la terrasse de 999 à Kourou, je tombais sur Marie sur Instagram et son aquarelle me séduisait tout de suite. J’ai fait ce que je n’avais jamais fait jusqu’alors, j’ai acheté son cours en ligne dans la foulée. Parfois, on suit son feeling et on n’est pas déçu.

35 défis, 6 thèmes

La présentation est jolie, fraîche et répond à 35 réflexions présentées sous forme de petits défis, regroupes autour de 6 thèmes ou étapes d’une démarche créative :

  • s’accepter
  • se préparer (attention à ne pas rester trop longtemps sur cette étape)
  • s’inspirer (sans copier)
  • s’exercer (autant qu’on veut, mais on peut déjà regarder vers les deux étapes suivantes)
  • s’exprimer (on y est ^^)
  • se dépasser

Des témoignages d’artistes d’horizons divers complètent le propos de Marie.

Trouver sa méthode pour progresser

Ce que j’aime, dans ce bouquin, c’est qu’il parle autant comment développer sa technique que réfléchir sur la création. Il passe en revue les freins et les questions qu’on se pose quand on veut s’y mettre mais qu’on ne sait pas trop par où commencer, un peu à la façon d’un pas à pas pour lever les premières appréhensions et aller vers son épanouissement dans une activité créative.

Il faut d’abord dégommer le syndrome de l’imposteur et autres blocages, ensuite passer aux questions pratiques (j’ai pas le temps, j’ai pas le matos,…). Et enfin trouver sa façon pour progresser, depuis les premiers pas dans une technique jusqu’à une démarche assez poussée d’exploration de son art, comme dit Marie.

Elle aurait pu se mettre à l’aquarelle, apprendre et progresser et en faire le dimanche aprem pour son plaisir. Mais elle a poussé le bouchon plus loin. Elle a ainsi découvert que partager et faire découvrir l’aquarelle la faisait triper autant que peindre ses aquarelles.

Cela s’applique à beaucoup plus de domaines que la créativité. Le sport, toute activité qui aide à grandir. C’est un beau contenu. J’aime les blogs, leur facilité d’accès. Mais c’est le genre de livre que j’achète encore en papier, pour pouvoir le prendre en main et le consulter pour me relancer quand j’en ai besoin.

Une bordure décorative - Livre J'ose créer (Marie Bourdon)

Pratiquer une forme d’art est un peu intimidant parce qu’au bout d’un moment, on se retrouve pousser à aller plus loin. Le livre de Marie montre que c’est tout à fait normal et qu’il n’y a pas à s’en faire. Il faut s’écouter et suivre son inspiration, et la suivre jusqu’au bout.

(Mais si votre truc, c’est juste de faire de l’aquarelle par pur plaisir le dimanche aprem, ne vous sentez pas obligé de démissionner de votre CDI d’ingénieur, hein !!)

Jusqu’ici, j’ai encore assez peu pratiqué. J’ai fait pas mal de nuanciers, déjà une thérapie en soi. C’est l’écriture qui a pris le pas. Mais aquarelle, écriture ou même images 3d, même combat.

L’important, c’est de trouver le moyen pour s’exprimer, celui qui nous convient le mieux à un moment donner.

J’espère que la rentrée se passe tranquillement pour vous. Moi, je l’ai fait début août avec mon entrée en formation. L’écriture de mon premier jet poursuit son avancée à petite vitesse, mais ça avance, un peu chaque weekend.

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Commentaires

Romain
16 septembre 2020 à 12 h 22 min

Il a l’air génial ce livre ! La créativité est quelque chose de très important et de très utile. 🙂



Pour me laisser un commentaire, c'est ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :