Journal de bord - Photo by Agitalizr on Unsplash
Journal de bord

Journal de bord d’écriture – reprise

Pour bien commencer l’année sous le signe de l’écriture, j’ai décidé de reprendre mes billets (très personnels) sur mes avancées d’écriture. En 2020, les billets écrits dans ce journal de bord d’écriture m’avaient à la fois motivé et aidé à suivre mon cheminement.

Pourquoi tenir un journal de bord d’écriture

Il me semble qu’Anaël Verdier du blog ecrire.tv en parlait dans une dernière newsletter (N’hésitez pas à aller vous abonner si vous êtes écrivain débutant comme moi, c’est une mine d’informations et de pistes de réflexion). Il conseille de tenir un journal d’écriture pour se voir progresser dans sa pratique. D’une part, pour tenir un journal, il faut être assez régulier. D’autre part, mettre noir sur blanc ses réflexions, questions, trouvailles permet de prendre de la distance, d’alimenter sa réflexion, de suivre son cheminement (et ses errements).

Ce ne seront sans doute pas les billets les plus passionnants pour d’éventuels lecteurs extérieurs de ce blog perso (modèle si populaire dans les années 2000 mais qui tend à se perdre pour des blogs plus utilitaires). Cependant, je pense que ça vaut le coup pour progresser dans ma pratique d’écriture. Et qui sait, je pourrais peut-être intéresser un internaute égaré en quête de plume et d’écriture.

Où en est le projet Le Passant ?

Bon, c’est plutôt « au point mort », mais je vais tout de même développer un peu et faire un point de situation en ce début 2022.

Autant l’écriture du premier jet a été comme sur des roulettes pour se terminer fin septembre 2020, autant en 2021 le projet a plutôt marqué le pas. L’année avait bien commencé mais a vraiment tourné en bourrique à chaque saison.

J’ai mis beaucoup de temps à faire la relecture. Merci à Scrivener pour sa fonction miracle « Lecture à voix haute ». Il n’y a pas à dire. Utiliser un outil professionnel, à l’usage dédié à ce que l’on fait, ça fait toute la différence parfois.

J’ai ensuite mis beaucoup de temps à compiler les notes prises pendant cette relecture. J’ai fini par remplir un joli excel avec 164 lignes d’éléments à corriger. Ces points à revoir concernent autant des questions de structure que des détails de style (même si ces derniers sont moins nombreux). L’Excel d’Astrid est prévu pour mettre de l’ordre dans tout ça et hiérarchiser les corrections.

Cependant, j’ai eu du mal à m’organiser et à décider de la meilleure façon de procéder. Vaut-il mieux avancer par chapitre pour reprendre la structure de manière globale ? J’aurais tendance à choisir la seconde solution pour dégrossir les ajouts et ajustements apportés au plan initial pendant l’écriture. C’est ainsi que j’ai ressorti Plottr et ai revu la trame, en détaillant davantage le contenu des scènes et en précisant les personnages, lieux et éléments pour chacune. J’ai exporté cette nouvelle trame dans Scrivener.

Import de la V3 dans Scrivener

Voilà ce que j’ai aujourd’hui :

Premier jet dans Scrivener
J’ai rafraîchi la structure de mon premier jet dans un nouveau projet Scrivener pour reprendre la réécriture sur une base plus claire.

Je repars avec un nouveau fichier Scrivener, nettoyé des allées venues des précédentes tentatives.

J’ai remis le texte écrit pour les scènes déjà existantes. Ce qui me donne un manuscrit quasi complet de déjà 75 000 mots (pour compter à l’américaine, comme pendant le NaNoWriMo) ou 435 000 caractères, si vous préférez.

Et maintenant ?

Pendant le Nano en novembre, j’avais entamé la lecture de Truby. C’est un peu l’incontournable, le premier livre de narratologie à lire quand on est apprenti écrivant, une référence dans le domaine. « Tout le monde sait raconter des histoires. […] Le problème, c’est de raconter de bonnes histoires ».

Je suis d’avis qu’il faut bien (re)commencer quelque part pour apprendre. John Truby et son incontournable Anatomie du scénario est un point de départ parfait.

Dans cette somme, il explique beaucoup d’éléments fondamentaux, apporte beaucoup d’exemples tirés de livres ou de films connus et surtout propose d’appliquer tout cela à son histoire avec une série d’exercice d’écriture.

Dans les prochaines semaines, je vais suivre ses conseils et les exercices sur l’histoire, les personnages, etc., depuis l’exploration de la prémisse jusqu’au tissage des scènes et à la construction des scènes et des dialogues.

Je verrai alors ce que cela aura donné sur mon histoire. Actuellement, je pense qu’elle tient à peu près debout. J’ai encore quelques petits soucis et points à régler et surtout, je trouve tout ça sacrément mollasson.

Dans un second temps, j’ai sous le coude The Story Grid pour poursuivre dans l’édition et la correction de mon histoire.

Une bordure décorative

Voilà pour ce début d’année d’écriture.

Je reprends sur des bases plus saines, avec un guide reconnu. J’essayerai de faire un petit billet hebdomadaire pour relater mes trouvailles « trubiennes », ainsi que mes essais et réflexions en cours de travail.

En février, s’ajouteront à ce programme d’écriture les ateliers d’écriture d’Élodie qui va nous faire explorer la nouvelle. Un autre format de récit à explorer.

A bientôt, donc.

Photo by Agitalizr on Unsplash

Auteur

ingrid@descouleursetduvent.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Commentaires

23 janvier 2022 à 22h14

Je suis ravie si mon fichier Excel t’est utile ! Bon courage 🙂



23 janvier 2022 à 22h22

Merci ^^
Je sais que je ne suis pas la seule à l’apprécier.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.