Carnet de note ouvert devant un ordi pour écrire - Photo by Nick Morrison on Unsplash
Ecriture

L’article du coup de pied au *

Rooh làlà, c’est quoi encore tout ça ? Tout ce temps sans article depuis le 29 février ?! Vingt jours encore sans rien publier sur le blog ?! Allez, zou, un article en mode coup de pied au cul pour écrire davantage – et de point d’étapes dans le projet 2020 – année créative !

Et ce coup-ci, je le tape directement dans WordPress. Pour voir, pour tester. Pour utiliser un peu plus l’interface Gutenberg et le nouveau système de bloc.

Au passage, je retrouve ce qu’est devenu le mode Plein écran – écrire sans distraction. Cela enlève l’interface de gestion du blog mais laisse les modules autour de la zone d’édition. D’où l’idée qui suit logiquement : Je ferai des articles sur mon utilisation WP. – Je ferai un article sur l’emploi du futur dans mes articles, aussi !

Revenons à mon sujet. L’écriture que je m’étais promise de pratiquer plus régulièrement.

Alors, ça écrit ?

Je devais avancer sur mes projets d’écriture, et en fait, je n’ai quasi rien touché.

Je n’ai pas avancé les brouillons, je n’ai pas repris mes jets des Nanos.

J’ai pris quelques notes et réflexions, et j’ai quand même plutôt pas mal écrit à la main avec mes jolis stylos et mes jolies nouvelles encres.

J’ai fait un semblant de calendrier éditorial dans mon TN. Par contre, je peine à utiliser efficacement l’extension de calendrier de publication .

Projets d’écriture

J’aime décidément bien mon concept de la série du Kouna. Je l’avais bien amorcé l’an passé, peut-être parce que je l’avais travaillé avec la méthode flocon (méthode sur laquelle revenait Marieke de Mécanisme d’histoire sur sont compte instagram dernièrement). Je dois trouver maintenant comment le faire évoluer. Me détacher de la boutade qui le rattache à feu mon chat et fixer le personnage vers quelque chose de plus abouti. C’est entendu, il sera félin, intelligent, un peu paresseux et plein de ressources. Et en bon héros qui se respecte, hors du commun.

J’ai toujours envie de le faire voyager d’Asie du Sud Est à l’Amérique du Sud, en passant par l’Europe.

Même si un modèle à la Arsène Lupin me trotte dans la tête, il sera non de la belle époque, mais résolument de la nôtre. Avec toute la technologie actuelle et les enjeux d’aujourd’hui. Environnement, économie, société…

J’ai aussi envie de reparler d’archéologie. Mais le Karakoum, je ne sais trop par où le prendre. Cette histoire m’est venue en regardant un documentaire. Je dois y ajouter encore un ou deux éléments pour construire une intrigue. C’est également un domaine dans lequel on a fait des découvertes et des avancées formidables ces dernières années, autant sur le plan technique que dans la compréhension du passé. Je n’ai pas assez suivi d’assez près l’actualité archéologique. Il vaudrait donc mieux que je me remette d’abord dans le bain avant d’avancer sur cette histoire. Ce sera plus intéressant pour l’intrigue et plus amusant et facile pour moi ensuite, je pense.

Ecrire est du boulot. Et ça prend du temps. Et donc, comme souvent dans ces cas-là, dépassée par la masse, je reste là à ne rien faire. Enfin si, à farfouiller sur le net et à dévider des fils d’actu sur des réseaux sociaux divers et variés. J’ai découvert des articles intéressants, c’est forcé. Mais le projet n’est pas beaucoup plus avancé ou s’est encore plus éparpillé…

De la méthode, donc. Il me faut de la méthode avant tout…

Blog

J’ai entretenu mon blog,. Il est bien à jour, sécurisé en https (j’étais très fière de moi, de ne pas avoir trop perdu la main pour gérer la technique – assez accessible – de WP). J’ai rédigé quelques articles (2…). Mais depuis le 30 janvier et mon dernier article bilan, j’ai pensé à une demi douzaine de sujets au moins qui aurait pu faire des articles valables… Et j’ai laissé filer.

Je me demande si je ne ferais pas un blog – journal de bord ? Un peu à l’ancienne, comme les blogs des années 2000. Venir raconter ici au fil des jours mon quotidien d’amatrice de papeterie et d’apprentie écrivain.

Cela n’intéresserait sans doute que moi ? Mais ce serait le meilleur moyen d’ancrer vraiment l’habitude d’écrire et de publier. J’ai toujours la possibilité de supprimer les billets qui ne seraient vraiment que temporaires ou sans intérêt.

Après tout, je suis chez moi sur ce bout d’internet, et si je serais évidement ravie d’avoir des lecteurs, je n’ai de compte à rendre qu’à moi. Ce blog n’a aucune audience, que je sache – s’il y a un lecteur véritable, laissez-moi un commentaire pour me détromper 😉

Prochain rendez-vous d’écriture

Enfin, nous sommes le 20 mars, c’est le printemps.

Et surtout dans 10 jours, c’est le Camp Nano du mois d’avril. L’enjeu est moindre qu’en novembre, mais le site du NaNoWriMo est là pour donner le rythme et soutenir la motivation. Se remettre dans le bain pour trouver pour où reprendre une histoire à raconter, et des articles à écrire.

Je ne vais pas m’étendre sur les temps qui courent… Mais c’est clair que des circonstances sont telles que le mieux à faire est d’utiliser son temps libre à exercer sa créativité.

Une bordure décorative

Donc, pas le choix, je me mets ce coup de pied au cul pour rester sur la voie que je me suis fixée.

Objectif : Publier des articles hebdomadaires

Fixons les rendez-vous ? Disons, un article le mardi ?

Si j’en prépare un par semaine, ce serait un rythme tout à fait raisonnable pour moi actuellement. J’ai des sujets. Jai des photos. Il va même faire beau pour pouvoir refaire des images si nécessaire, avec un éclairage naturel acceptable.

J’ai des fichiers Scrivener, des carnets (tiens, je n’ai jamais présenté mes 2 TN), des projets d’écriture, une nouvelle boite d’aquarelle, un blog à jour. Et du temps.

C’est tout ce qu’il faut non ?

Alors promis, pour mardi, je publie un nouvel article ici.

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos plume, apprentie écrivaine, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.