Photo by Domenico Loia on Unsplash
Blog

Mon blog, un an après

Voilà un an, je prenais la photo de l’en-tête du blog. J’étais aux Îles du Salut pendant le Nano. Depuis, je me suis appliquée à réaliser mes objectifs d’écriture, parmi lesquels figurait celui de reprendre le blogging. Aujourd’hui je fais le bilan, reprendre le blogging était une bonne idée. Je ne regrette pas du tout d’avoir tenu cet engagement.

Jusqu’à novembre dernier, cela faisait tellement de temps que je réinscrivais “blog” de mois en mois sur ma todo-list, sans jamais rien y faire. J’avais également des projets d’écriture. Ceux-là prenaient l’air une fois l’an, à l’occasion du Nano. Mais mon engouement retombait comme un soufflé dès le 15 décembre. Cela durait depuis des années.

Et puis, finalement l’an passé, j’en ai eu marre d’en avoir marre. J’ai inversé mes priorités. Je me suis promis d’écrire plus, de bloguer et de réaliser chaque mois mes objectifs créatifs.

Le livre de Marie Boudon, l’appli Trello, et cette bizarre année 2020 m’ont bien aidée pour briser l’inertie et ancrer durablement de bonnes habitudes. Le plus dur était fait.

Réinvestir le blog

Pour bloguer dans la joie et la bonne humeur, j’avais besoin de refaire un joli blog.

Mais avant tout, pour la sécurité et le sérieux de l’entreprise (il y a tout de même 2-3 petits points légaux à connaître), je devais aussi le remettre un petit peu en ordre.

Coup de balai dans l’admin

Les extensions indispensables

Dans un premier temps, j’ai refait le tour de l’interface d’administration.

Franchement, avec WordPress, c’est la partie la plus facile. (Si vous avez un peu peur de vous lancer, des sites du genre de WP Marmite vous aiderez pour vous lancer en toute sécurité.)

Pour un blog basique, les extensions Akismet (pour limiter les spams) et Jetpack (pour se faciliter les mises à jour et suivre la vie du blog, les interactions, commentaires, etc.) font quasi tout le travail tous seuls. Activer la sécurité avec une adresse en https est aussi un point important : Really Simple SSL et un clic chez mon hébergeur et c’était en ordre. J’avais déjà activé le bandeau cookies pour le RGPD.

Il veut mieux rester aussi léger que possible sur le nombre d’extensions. J’ai rajouté plus tard mon profil Instagram, sur lequel j’ai été plus active cette année aussi.

Choisir et paramétrer le thème

Adapter le thème m’a pris un peu plus de temps. J’aurais dû faire les essais hors ligne, mais je suis impatiente. Je teste toujours les thèmes au fil de l’eau. Bon, il y a un an, j’avais deux robots et un tondu d’audience : Je doute fort que ça se soit vu. J’ai donc chipoté deux semaines pour me fixer sur le thème (et revenir à celui que j’utilisais déjà) et des paramétrages qui me conviennent.

En plus, j’ai fait quelques choix pas top niveau webdesign. Mais il s’agit encore d’un blog perso, donc je suis passés outre.

De un, je voulais une grande image en header. Ma séance d’écriture aux Îles pour me rappeler à chaque fois que j’ouvrais mon blog que je m’étais offert ce moment. Et qu’il ne tenait qu’à moi de m’offrir de la même manière la réalisation de mes projets. La couleur du titre est celle du marqueur à gauche, pour le clin d’œil, et pour marquer la mode “couleurs tropicales” actuelle. Vous saurez tout ^^.

De deux, j’aime les carrousels. Ça donne tout de suite un air de grand à un simple blog. Bon, là aussi, je sais, les pros vous diront que ça donne surtout un air de blog amateur qui se la pète, je n’ai pas de produits ni de services à présenter. Mais justement c’est mon blog, et je fais comme je veux. Même cette faute relative de goût et d’efficacité bloguesque.

J’ai un peu chipoté pour caler les autres éléments en place pour que tout (ou presque) soit comme je le souhaitais. Notamment les menus. Je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours eu du mal avec les menus dans WP. Peut-être parce que je leur préfère de loin les très visuels widgets à mettre d’un clic à gauche et à droite sur la page…

Illustrations Unsplash

Je me suis décidée à illustrer davantage les articles avec des images libre de droit plutôt que de ne mettre que des photos made by me ou rien. Avec Unsplash, je prends le risque forcément d’avoir des images vues un peu partout (mais si d’autres les apprécient, je me dis que j’ai bon goût) et l’effet est tout de même plus pro.

J’ai prévu d’apprendre à améliorer mes propres photos pour illustrer mes articles moi même. Mais ce n’est pas pour tout de suite.

Les choses sérieuses : le contenu

Après un coup de mou en début d’année, je me suis réaffirmé ma décision de faire un article par semaine.

54 articles en 2020

On ne va pas se mentir, l’arrêt forcé du printemps m’a permis de tenir le rythme, et même de monter à deux articles semaines pendant un moment. J’ai ralenti, mais pas stoppé, pendant ma formation d’août à octobre. Ça, c’est cool. Du coup, ça donne ça :

bilan blogging 2020
Bilan 2020 : plus de 50 articles et l’équivalent d’un Nano en nombre de mots

Trello pour organiser la publication

Pour m’aider à m’organiser, j’ai désinstallé l’extension calendar de WordPress, pour me concentrer sur le tableau dédié au blog que j’avais fait dans Trello. Avec un code couleur et les étiquettes, j’ai listé les sujets d’articles et j’en ai planifié une demi-douzaine. Ça marché, articles écrits et publiés dans les temps. Je tenais enfin ma méthode. Ouf, il était temps.

J’avait fait un article sur Trello, pour le coup. Sans doute était-ce l’outil nécessaire pour avancer. Trello est suffisamment flexible pour s’adapter à tous les sujets. La version mobile me permet de noter les idées à la volée (les articles brosse à dent, comme je les appelle 😅). fixé a été plus ou moins respecté et j’ai fini par parler de sujets que je laissais souvent de côté.

Noter les sujets comme ils me viennent m’a permis de garder beaucoup plus d’idées. J’ai aussi écrits sur des sujets plus personnels, que je laissais de côté jusqu’alors en me disant “à quoi bon, ce n’est pas assez intéressant”.

Mes autres projets soutenus par le blog

L’envie de publier des avancées m’a servi aussi pour avancer mes projets en cours. Je voulais finir la trame de la grosse histoire du Kouna, et j’en suis à la réécriture de l’histoire imaginée mi juin comme “roman école”, le Passant. J’ai des idées qui viennent sur mon histoire archéologique (l’or du Karakoum, que j’avais un peu repris l’an passé mais sans trop avancé sur l’intrigue même).

Inversement, voir le fil des articles sur mon écriture en cours m’a montré ma progression. Certains jours, j’aurais laissé tomber ma routine sans cela. D’avril à août, j’ai écrit non stop tous les jours matin. Ce qui ne m’était jamais arrivé. Forte de cette expérience, c’est assez naturellement que j’ai gardé cette routine pour les week-ends, ou ces jours-ci, avec le confinement round 2…

Et me voilà donc, un an après, avec la trame du Kouna, bien rangé dans sa boite attendant son heure (qui viendra, ça s’est sûr), une nouvelle histoire qui en est à la réécriture, et le prochain projet qui couve tranquillement dans son coin.

Et je ne vous parle même pas de ma confiance reboostée.

Ce blog, c’est le reflet de ma volonté d’écrire

Pour autant, l’année n’a pas été rose. Mais j’ai eu la preuve par A+B qu’il est possible d’avancer, un peu chaque jour. Et, au bout d’un an, ça fait une différence énorme.

J’ai fini par comprendre pourquoi, même quand je ne publiais plus rien, je n’avais jamais résilié mon hébergement et le nom de domaine. Je tenais au fond de moi à ce projet. Écrire pour moi, c’est une activité naturelle.

Au fil du temps et de mes tribulations, je n’avais pas réussi à lui donner la bonne place dans mon emploi du temps. La procrastination et les doutes avaient fini par enterrer tout ça bien loin de mes préoccupations quotidiennes. Sauf de mes todo-lists “bonnes résolutions du premier de l’an“.

Croire en soi est vraiment la première étape. Sans doute la plus difficile, mais celle qui donne le plus de satisfaction, et dès le début. Sans ça, on n’arrive à rien. Mais une fois qu’on a franchi le cap, les choses deviennent beaucoup plus évidentes, et on peut avancer.

C’est alors question d’organisation et d’objectifs. Mais la réussite devient possible.

Une bordure décorative - reprendre le blogging

Conclusion : Soyez fier de vous, croyez en vous. Vous le valez bien.

Photo by Domenico Loia on Unsplash

Auteur

dcedv@outlook.fr
Amatrice de stylos-plumes, apprentie écrivain, j'écris pour mon plaisir, pour le mettre sur papier avec de jolis objets, tels que plumes et carnets. J'aime les couleurs également, celle de ma boite d'aquarelle ou celles qui se succèdent au fil des saisons, ici et ailleurs. Merci d'avoir lu ce billet. J'espère qu'il vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question. J'y répondrai avec plaisir.

Commentaires

10 novembre 2020 à 9 h 49 min

Joyeux blogoniversaire !!
C’est cool que tu aies pris le temps de retracer tout ça ! C’est un article très inspirant !
Depuis ton article sur Trello, je l’ai totalement adopté pour mon blog ! Bon maintenant, il ne me reste plus qu’à devenir régulière ^^’



    10 novembre 2020 à 10 h 35 min

    Merciiii ^^ Même si la “vraie” date de mise en service est le 24 juin, c’est vraiment pendant les nanos que le blog a pris vie, donc je garde celle-ci.
    Merci pour ton petit mot, lui aussi très inspirant.

    C’est trop cool si j’ai pu aider en partageant cet outil, que j’ai aussi reçu par échange, sur internet et le livre de Maris ^^
    Tu es très régulière sur Instagram, c’est aussi une forme de blogging. Et ton site est trop classe et instructif 😍.
    Belle journée à toi 🙂



Pour me laisser un commentaire, c'est ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :